Sambuc éditeur

littérature & sciences humaines

Actualités Dernières parutions Littérature Arts Encyclopédie Quiz Librairies francophones La maison Contact

Arts | Le 29 novembre 2021, par Sambuc éditeur. Dernière révision le 25 février 2024. Temps de lecture : sept minutes.


« L'Estampe et le dessin »

Marcantonio Raimondi

Graveur italien de la Renaissance

Graveur italien actif au début du xve siècle, Marcantonio Raimondi (ca 1480-1534) s’illustre dans la gravure de reproduction, qu’il contribue à fonder en genre. Connu pour ses nombreuses estampes d’après Raphaël, Dürer, Giulio Romano ou Bartolomeo Bandinelli, sur des thèmes religieux ou mythologiques, Raimondi participe, avec son atelier, à diffuser en Europe les motifs et les innovations artistiques de la Renaissance italienne.

(Image de l'article n°113 : )
© Sambuc éditeur, 2024

Marcantonio Raimondi naît en 1480 dans un village aux environs de la ville de Bologne, en Émilie. Formé dans l’environnement humaniste de la cité, le jeune Marcantonio apprend la nielle d’orfèvrerie puis la gravure en taille-douce dans l’atelier de Francesco Francia (1450 – 1517). Ses premières estampes au début des années 1500, comme Le Serpent parlant à un jeune homme ou Pyrame et Thisbé, mêlent le style de son maître aux influences du clair-obscur et des arrière-plans de Lucas van Leyden (1494 – 1533).

Il élargit ses horizons et perfectionne sa technique à Venise (en 1506), où il traduit notamment au burin les gravures sur bois de la Vie de la Vierge d’Albercht Dürer, puis à Florence (en 1508), où il étudie le dessin de Michel-Ange pour la Bataille de Cascina et en tire Les Grimpeurs (1510). À Rome, au début des années 1510, Jacopo Ripanda (xve s. – 1516) l’introduit dans le milieu des antiquaires et lui fait rejoindre un atelier cosmopolite, fréquenté par des artistes italiens et étrangers. En contact avec Raphaël dans ces années-là, il transpose certaines de ses œuvres au burin : Lucrèce, le Massacre des Innocents, le Morbetto (ca. 1514), Le Jugement de Pâris, la planche du Quos Ego !, etc., en donnant à son trait des jeux de clair-obscur et de tons inédits.

Ses compositions les plus marquantes font dialoguer des éléments empruntés à divers artistes (Mars, Vénus et l’Amour, 1508 ; portrait du poète Giovanni Filoteo Achillini, 1910) et comportent souvent des éléments fantastiques et hermétiques, comme dans Le Songe de Raphaël (apr. 1505) ou dans l’intriguante procession de La Carcasse (apr. 1520), aux allures de bas-relief.

L’atelier de Marcantonio Raimondi comptera notamment l’Italien Giulio Bonasone (ca 1510-1576), le graveur flammand Cornelis Bos (ca 1506-1555), le Maître au Dé (actif 1512-1570), ou encore la sculptrice bolonaise Properzia de’ Rossi (1491-1530). Son activité participe à la diffusion, en Europe, des styles de la haute Renaissance.

Chronologie

1480. — Naissance, dans les années 1470 ou 1480 (au plus tard en 1482), de Marcantonio Raimondi, dans le village de Molinella près de Bologne. Il est le fils du nielleur et orfèvre Battista Raimondi. Le jeune Marcantonio se forme auprès du peintre, médailleur et orfèvre Francesco Francia (1447-1517).

1505. — Première œuvre connue et datée de Raimondi, représentant le mythe de Pyrame et Thisbé. D’autres gravures connues mais non datées sont très probablement d’une époque antérieure.

1506. — Marcantonio Raimondi s’installe à Venise, où il se spécialise dans la copie d’œuvres d’autres artistes : il crée à cette époque plusieurs séries de gravures sur cuivre sur la Vie de la Vierge, contrefaisant la série de bois de Dürer ; il reproduit dans un premier temps sur ses copies le monogramme du peintre de Nuremberg, avant d’abandonner cette pratique en 1511. Il produit également à cette période un grand nombre de reproductions sur des thèmes païens.

1507. — Commande au peintre espagnol Juan Soreda (actif 1506-1537) du retable de l’église de Luzón, pour lequel il s’inspirera d’une figure de Vierge gravée par Raimondi : la gravure participe à la diffusion de la Renaissance italienne en Europe.

1510. — Autour de cette année, Marcantonio se rend à Rome et rejoint le cercle d’artistes rassemblés autour du peintre Raphaël (1483-1520). Il travaille d’après des dessins du maître d’Urbino, et effectue la reproduction d’une Didon dont l’original est perdu. Vers cette date, grave également le Joueur de Vihuela (Suonatore di viola da mano), représentant le poète Giovanni Filoteo Achillini (1466-1538), d’après une peinture non conservée de Francesco Francia (1450-1517).

1515. — Réalise une reproduction du Jugement de Pâris, œuvre perdue de Raphaël, qui fournira un modèle de composition au Déjeuner sur l’herbe de Manet.

1520. — Mort de Raphaël. Marcantonio travaillera en collaboration intensive avec Giulio Romano (ca 1492-1546) et Baccio Bandinelli (1493-1560), tout en continuant de produire des gravures d’après des œuvres du maître d’Urbino, avec l’aide ses élèves dont Giovanni Giacopo Caraglio (ca 1500-1565).

1524. — Marcantonio est emprisonné par Clément VII pour une série de gravures érotiques d’après les dessins de Giulio Romano, destinées à illustrer des sonnets de L’Arétin (1492-1556). Il sera libéré grâce à l’appui du cardinal Hippolyte de Médicis (1511-1535) et du sculpteur Baccio Bandinelli (1493-1560).

1527. — En mai, commence le sac de Rome par les troupes de Charles Quint. Raimondi perd son atelier et est contraint de fuir la ville, sans doute contre paiement d’une rançon. Il rejoint peut-être Bologne ; aucune œuvre postérieure à cette date n’a pu être identifiée avec certitude.

1534. — Année supposée de la mort de Raimondi, qui résidait peut-être alors à Bologne.


Sambuc éditeur


Aller plus loin

Ressources visuelles : Œuvres de Marcantonio Raimondi à l’Art Institute of Chicago (artic.edu)

Ressources visuelles : Œuvres au British Museum (britishmuseum.org)

Ressources visuelles : Œuvres au Kunstindeks Danmark & Weilbachs Kunstnerleksikon (kulturarv.dk)

Ressources visuelles : Œuvres au Nelson-Atkins Museum of Art (art.nelson-atkins.org)

Ressources visuelles : Œuvres au Musée des beaux-arts du Canada (beaux-arts.ca)

Ressources visuelles : Œuvres à la National Gallery of Victoria (ngv.vic.gov.au)

Ressources visuelles : Œuvres à la National Gallery of Art des États-Unis (nga.gov)

Ressources visuelles : Œuvres au Nationalmuseum de Suède (collection.nationalmuseum.se)

Ressources visuelles : Œuvres au Te Papa Tongarewa — Musée de Nouvelle-Zélande (collections.tepapa.govt.nz)

Ressources visuelles : Œuvres sur le Virtuelles Kupferstichkabinett (virtuelles-kupferstichkabinett.de)


Entités nommées fréquentes : Marcantonio Raimondi, Raimondi, Renaissance, Europe, Marcantonio, Raphaël, Francesco Francia, Giulio Romano, Rome, Bologne, Œuvres.


L’actualité : derniers articles

« Des auteurs et des œuvres »

Howard Phillips Lovecraft

(Image de l'article n°940 : Image de l'article `Howard Phillips Lovecraft`)
Image de l'article `Howard Phillips Lovecraft` © Sambuc éditeur, 2024

Méconnue de son vivant, l’œuvre de H. P. Lovecraft n’accède à la notoriété que plusieurs décennies après sa mort. Entretenant une vaste correspondance avec les autres auteurs de « récits étranges » et de pulp fiction, Lovecraft est aujourd’hui reconnu comme un classique de la littérature de genre.

Littérature | Le 16 février 2024, par Raphaël Deuff.

Actualités Sambuc

La revue « L’Eau-forte » revient en Grâce

(Image de l'article n°942 : Image de l'article `La revue « L’Eau-forte » revient en Grâce`)
Image de l'article `La revue « L’Eau-forte » revient en Grâce` © Sambuc éditeur, 2024

Après deux ans d’interruption, la revue littéraire L’Eau-forte revient pour un nouveau numéro publié à l’occasion du Printemps des Poètes de mars 2024, sur le thème de la Grâce.

Actualités Sambuc | Le 16 février 2024, par Sambuc éditeur.

Actualités Sambuc

Vœux de Nouvel An des éditions Sambuc

(Image de l'article n°939 : Image de l'article `Vœux de Nouvel An des éditions Sambuc`)
Image de l'article `Vœux de Nouvel An des éditions Sambuc` © Sambuc éditeur, 2024

À l’occasion de cette nouvelle année 2024, découvrez une petite rétrospective des éditions Sambuc pour ces quatre dernières années écoulées, riches en événements culturels et en publications.

Actualités Sambuc | Le 30 janvier 2024, par Sambuc éditeur.

Rechercher un article dans l’encyclopédie...



Inscrivez-vous à la newsletter Sambuc !


Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies de mesure d’audience. Pour plus d’informations, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Fermer