SAMBUC ÉDITEUR

littérature & sciences humaines

Dernières parutions Les collections Catalogue
Encyclopédie La maison d’édition Librairies Contact


Littérature | Le 02 décembre 2022, par Sambuc éditeur.
Lecture : neuf minutes.


« Nuits de la lecture »

Robert Louis Stevenson

Écrivain écossais, xixe siècle

Écrivain écossais de l’ère victorienne, Robert Louis Stevenson (1850-1894) a laissé une œuvre considérable, faite de récits de voyage (Voyage en canoë sur les rivières du Nord, Voyage avec un âne dans les Cévennes…), de littérature d’aventure (L’Île au trésor) mais aussi de romans historiques (A Memoir of Fleeming Jenkin), d’essais et de poésies.

(Image : Robert Louis Stevenson)

Robert Louis Stevenson naît à Édimbourg, en Écosse. D’éducation presbytérienne, il s’émancipe dès l’âge de dix-sept ans en entrant à l’université, où il mène une vie de bohème. Après des études de droit, il se consacre à l’écriture et au voyage.

Atteint de tuberculose, et miné toute sa vie par une santé fragile, il s’installera en 1889 à Apia, sur l’île d’Upolu en Océanie, où il prendra la défense des autochtones. Il meurt en 1894, à l’âge de 44 ans.

Chronologie de la vie de R. L. Stevenson

1850. — Naissance le 13 novembre de Robert Louis Stevenson, à Édimbourg. Il est le fils de Tomas Stevenson (1818-1887) et de Margaret Balfour (1829-1897).

1852. — Arrivée dans le foyer de la nourrice Alison Cunningham, que l’enfant surnomme Cummy. Elle est particulièrement attachée à l’enfant malade, développant son imagination et sa sensibilité.

1857. — Stevenson entre à l’école (Henderson’s Preparatory School, à Édimbourg). Ses études sont souvent interrompues par un état de santé fragile.

1860. — Mort du pasteur Lewis Balfour, aïeul maternel de Stevenson, chez qui l’enfant a fait de nombreux séjours.

1862-1863. — Avec ses parents, Stevenson voyage sur le continent (Allemagne, Italie, France : passage à Menton). Il rédige des textes divers pour une revue manuscrite. Son intérêt pour les récits d’aventures s’annonce.

1867. — Stevenson s’inscrit à l’université d’Édimbourg pour préparer un diplôme d’ingénieur. Il n’est pas très assidu dans ses études et mène une vie plutôt dissolue : l’influence morale de sa famille s’étiole.

1870. — Liaison de Stevenson avec une prostituée qu’il envisage d’épouser.

1871. — Abandonnant les études scientifiques, Stevenson s’oriente vers le droit avec l’intention de consacrer son temps libre à l’écriture. Il publie des essais dans le journal de l’université.

1872. — Passe ses examens de droit. Voyage en Allemagne.

1873. — Stevenson se déclare agnostique, ce qui heurte son père. Malade, le jeune homme passe quelque temps dans le Suffolk, où il rencontre son futur ami Sidney Colvin, professeur d’histoire de l’art à Cambridge, et Fanny Stiwell, dont il tombe amoureux. En novembre, il part pour Menton.

1874. — Retour en Écosse et séjours à Londres chez Sidney Colvin. Croisière avec son riche ami Walter Simpson. Stevenson fait de nombreuses lectures et écrit pour le Cornhill Magazine.

1875. — Stevenson, devenu avocat, ne pratique pas sa profession. Il fait la connaissance de William Henley, dont il deviendra l’ami, et avec qui il collaborera par la suite. Il rend visite en France à son cousin Bob Stevenson, et fait des séjours à Barbizon et à Grez.

1876. — Stevenson séjourne à Londres. Il quitte la maison paternelle, retourne en France à Grez où il fait la connaissance de Fanny Osbourne (1837-1911), artiste américaine séparée de son mari.

1877. — Séjour à Londres ; à Paris, Stevenson retrouve Fanny Osbourne. Stevenson publie sa première nouvelle. Il achète une péniche amarrée sur le Loing.

1878. — L’écrivain publie des nouvelles et un livre, An Inland Voyage, où il relate sa croisière en canoë sur les canaux du nord de la France faite en 1876. Traversée des Cévennes avec un âne, qui donnera un récit publié l’année suivante. Fanny Osbourne repart pour l’Amérique.

1879. — Publication de Travels with a Donkey in the Cévennes. Stevenson part pour New York en août. Il traverse les États-Unis pour rejoindre Fanny Osbourne en Californie, où il travaille comme journaliste à Monterey.

1880. — Divorce de Fanny Osbourne et mariage avec Stevenson. Fanny a alors deux enfants de son premier mariage, Isabelle et Samuel Lloyd. Le père de Stevenson assure une rente au couple, qui part en voyage de noces dans les montagnes de Californie. Retour en Écosse la même année. Publication de Deacon Brodie, pièce écrite en collaboration avec Henley.

1881. — Publication du recueil d’essais Virginibus Puerisque. Séjour à Davos, en Suisse, puis voyage en Écosse. Début de l’écriture de Treasure Island, qui sera achevé de retour en Suisse.

1882. — Les Stevenson, de retour à Davos en Suisse, quittent le pays pour Londres (publication de Familiar Studies of Men and Books), puis pour l’Écosse. Publication de New Arabian Nights en juillet. Séjour, à la fin de l’année, près de Marseille et à Nice.

1883. — Le jeune couple s’installe dans le chalet « La Solitude » à Hyères, dans le sud de la France, et passe l’été à Royat. Publication de Treasure Island.

1884. — Retour en Angleterre et installation à Bournemouth. Stevenson tombe malade. Publication de Silverado Squatters, de Austin Guinea et de Beau Austin.

1885. — Visites de Henry James à Bournemouth chez Stevenson, qui habite avec Fanny dans la villa de « Skerryvore », cadeau de mariage du père de l’auteur à sa belle-fille. Publication de The Dynamiter, de More New Arabian Nights, de Prince Otto, de A Child’s Garden of Verses, de Macaire.

1886. — Publication de The Strange Case of Dr. Jekyll and Mr. Hyde, roman d’épouvante sur le phénomène du dédoublement de la personnalité, ainsi que de Kidnapped, son premier roman écossais. Bref passage à Paris avec Henley.

1887. — Mort du père, Thomas Stevenson, en mai. Départ du romancier pour l’Amérique en août, en compagnie de sa femme, de son beau-fils Samuel Lloyd et de sa mère Margaret, née Balfour. Installation temporaire sur les bords du lac Saranac dans l’État de New York où The Master of Ballantrae est commencé. Publication de Memories and Portraits, de A Memoir of Fleeming Jenkin.

1888. — Départ de Fanny pour la Californie. Querelle avec Henley. Arrivée de l’auteur en juin à San Francisco et départ en famille à bord du Casco pour un voyage dans le Pacifique. Publication de Black Arrow. Passage aux Marquises en juillet et en août puis séjour en septembre aux Tuamotu. Un mois à Papeete.

1889. — La mère de l’auteur rentre en Écosse. Celui-ci est à Honolulu où The Master of Ballantrae est achevé. Publication de ce livre, et de The Wrong Box. Voyage aux îles Gilbert sur l’Equator, puis achat d’un terrain aux Samoa, dans le domaine d’Apia sur l’île d’Upolu : Stevenson fera édifier sa résidence de Vailima sur ce terrain. Séjour en Australie pendant quelques mois.

1890. — Stevenson quitte l’Australie et voyage dans le Pacifique (îles Gilbert, îles Marshall, Nouvelle-Calédonie). Il repasse par l’Australie avant de retourner à Upolu pour son installation définitive en octobre. Sa mauvaise santé lui interdit de quitter les climats tropicaux. Publication de In the South Seas, de Ballads.

1891. — Stevenson fait un voyage jusqu’à Sydney où il va chercher sa mère revenue d’Écosse pour s’installer avec lui à Vailima.

1892. — Publication de The Wrecker, de A Footnote to History, de Across the Plains. Stevenson prend un intérêt très actif aux querelles politiques de son pays d’adoption.

1893. — Guerre civile à Samoa. Stevenson milite en faveur des indigènes opprimés. Voyage à Sydney en février, à Honolulu en septembre et octobre. Publication de Island Nights Entertainments et de Catriona qui est la suite de Kidnapped.

1894. — Publication de The Ebb-Tide. Stevenson abandonne St Ives et commence Weir of Hermiston. Grandes fêtes et gratitude des indigènes exprimée pour l’anniversaire de l’écrivain en novembre. Un mois plus tard, le 3 décembre, Robert Louis Stevenson meurt d’une crise d’apoplexie, à l’âge de 44 ans. Il est inhumé face à la mer au sommet du mont Vaea surplombant Vailima.


Sambuc éditeur


En savoir plus

Notice biographique et bibliographique sur le site de la Bibliothèque nationale de France :

data.bnf.fr/fr/11925554/robert_louis_stevenson

« Sur les traces de Robert Louis Stevenson », un itinéraire culturel du Conseil de l’Europe certifié en 2015 :

www.coe.int/fr/web/cultural-routes/in-the-footsteps-of-robert-louis-stevenson


L’actualité : derniers articles

La protection au titre des Sites patrimoniaux remarquables est une distinction créée en 2016 pour valoriser le patrimoine architectural, urbain et paysager français.

Patrimoine | Le 03 février 2023, par Sambuc éditeur.


L’ISBN est un numéro international et normalisé permettant l’identification d’un livre dans une édition donnée.

Librairies | Le 31 janvier 2023, par Sambuc éditeur.


Joseph Ulanoff (1906-1992), industriel new-yorkais originaire de Kiev, est l’inventeur de procédés et de matériaux utilisés pour la sérigraphie, et le fondateur de l’entreprise Ulano.

Histoire | Le 30 janvier 2023, par Sambuc éditeur.


Rechercher un article dans l’encyclopédie...



Inscrivez-vous à la newsletter Sambuc !


Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies de mesure d’audience. Pour plus d’informations, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Fermer