SAMBUC ÉDITEUR

littérature & sciences humaines

Dernières parutions Les collections Catalogue
Encyclopédie La maison d’édition Librairies Contact


Littérature | Le 21 décembre 2021, par Sambuc éditeur.
Lecture : six minutes.


« Des auteurs et des œuvres »

Étienne de la Boétie

Écrivain et humaniste français, xvie siècle

Poète et humaniste, conseiller à la cour juridique de Bordeaux où il rencontrera Montaigne, Étienne de La Boétie est aujourd’hui largement connu comme l’auteur de son œuvre de jeunesse, radicale et érudite, le Discours de la servitude volontaire. Traducteur de Plutarque et Xénophon, poète et ami des membres de la Pléiade, La Boétie meurt de maladie dans sa trente-troisième année.

(Image : Étienne de la Boétie)

Étienne de la Boétie naît à Sarlat, en Dordogne, le mardi 1er novembre 1530, soit trois ans avant Montaigne. Il est fils d’Antoine de La Boétie (lieutenant du Sénéchal du Périgord), et issu d’une famille de magistrats. Il perdit tôt son père, et reçut son éducation de son oncle et parrain, Estienne de La Boétie, sieur de Bouilhonnas. Après des études humanistes, peut-être au collège de Bordeaux, La Boétie étudie le droit à Orléans entre 1552 et 1553, puis devient conseiller au parlement de Bordeaux, où il rencontrera l’auteur des Essais.

La Boétie traduit des textes de Plutarque et de Xénophon, auteurs stoïciens dont on retrouve la marque dans son œuvre la plus célèbre, le Discours de la servitude volontaire. Traité politique, dissertation humaniste à l’inspiration stoïcienne, le Discours est novateur par le constat qui le parcourt et l’inspire : un homme ne prend le pouvoir qu’à la mesure que d’autres lui accordent, en se démettant de leur liberté. D’aucuns y ont vu une pensée précurseur de la désobéissance civile : publié de façon posthume dans un recueil d’inspiration protestante, l’ouvrage offrira aux huguenots, sous un titre étranger à l’œuvre qui insiste sur sa portée anti-monarchique (Le Contr’un), une arme polémique contre l’absolutisme catholique.

« C’est un discours auquel il donna nom. La Servitude Volontaire : Mais ceux qui l’ont ignoré, l’ont bien proprement depuis rebaptisé, Le Contre Un. Il l’écrivit par manière d’essai, en sa première jeunesse, n’ayant pas atteint le dix-huitième an de son âge, à l’honneur de la liberté contre les tyrans. Il court piéça ès mains des gens d’entendement, non sans bien grande et méritée recommandation : car il est gentil, et plein ce qu’il est possible. »

(Montaigne, « De l’amitié », Essais, livre I, chapitre xxviii.)

Dans le chapitre « De l’amitié » des Essais, Montaigne situe la rédaction de cette œuvre dans la « première jeunesse » de son auteur, alors que La Boétie était âgé de 18 ans. Il l’aurait ensuite retouché plus tard, alors qu’il étudiait le droit à Orléans.

De la même époque datent de pièces en vers, louées elles aussi par Montaigne : principalement des sonnets d’influence pétrarquistes, un style que la Pléiade avait mis à la mode. La Boétie était un ami du poète De Baïf (qui lui écrivit un sonnet en 1555), et rencontra Dorat et peut-être Ronsard à Paris en 1560.

La Boétie mourut jeune et subitement, 18 août 1563 à Germignan (Le Taillan-Médoc), d’une des épidémies fréquentes à l’époque. Nous devons à Montaigne, qui était à son chevet, le récit de sa mort dans une lettre à son père. Ayant reçu en héritage la bibliothèque de son ami, c’est également Montaigne qui fit imprimer à Paris en 1570 les vers latins et français de La Boétie, ainsi que ses traductions du grec.


Sambuc éditeur


Bibliographie

Manuscrit du Discours : fr. 20157, fol. 551 ro -593 vo, « Discours de la servitude volontaire », dans Recueil de pièces pour l’histoire de France, années 1586-1618.

Paul Bonnefon, Étienne de la Boétie, sa vie, ses ouvrages et ses relations avec Montaigne, Bordeaux, Chollet, 1888.

La Boétie, Œuvres complètes, Paul Bonnefon (éd.), Bordeaux-Paris, G. Gounouilhou-J. Rouam, 1892.

Étienne de La Boétie aux éditions Sambuc

Retrouvez des textes de La Boétie dans la collection « Édisolum » :

— Discours de la servitude volontaire (réédition, décembre 2021).


L’actualité : derniers articles

La ville de Verdun (Grand Est), fondée dans l’Antiquité et théâtre célèbre du premier conflit mondial au XXe siècle, bénéficie désormais d’un statut particulier de Site patrimonial remarquable, sur décision du ministère de la Culture.

Patrimoine | Le 03 mai 2022, par Sambuc éditeur.


Les éditeurs de la commission Livre audio du SNE lancent le « Mois du Livre audio » pour faire connaître ce mode d’accès au livre, à la fois oral et dématérialisé, et lui donner une nouvelle visibilité.

Actualité | Le 27 avril 2022, par Sambuc éditeur.


Zeami Motokiyo (1363-1443), dramaturge et acteur de théâtre nô, auteur des premiers traités d’esthétique et de jeu du nô.

Littérature | Le 25 avril 2022, par Sambuc éditeur.


Rechercher un article dans l’encyclopédie...



Inscrivez-vous à la newsletter Sambuc !


Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies de mesure d’audience. Pour plus d’informations, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Fermer