Sambuc éditeur

littérature & sciences humaines

Actualités Dernières parutions Littérature Arts Encyclopédie Quiz Librairies francophones La maison Contact

Patrimoine | Le 4 janvier 2024, par Luc Grampivf. Temps de lecture : six minutes.


L’abbatiale de Fécamp retrouve un coffre reliquaire d’époque romane

Patrimoine cultuel français

Après le vol en 2008 d’un de ses pans sculptés, un coffre reliquaire d’époque romane abrité par l’abbatiale de la Trinité à Fécamp a été réinstallé à la vue des fidèles et du public, en décembre 2023. Ce coffre en pierre sculptée, dont certaines parties remontent au xiie siècle, a été installé dans le chœur de l’église bénédictine, sur un socle en métal destiné à le protéger.

(Image de l'article n°936 : )
© Sambuc éditeur, 2024

C’est un coffre finement sculpté sur ses quatre côtés de seize scènes figurant la vie du Christ d’après les Évangiles, représentées sous de petites arcades en plein-cintre et bordées de frises décoratives ; la pierre porte également la trace d’une polychromie bleue et dorée remontant à l’époque de sa conception. Cette cuve en pierre, mesurant 1,83 mètres de long, 70 cm de hauteur et 48 cm de large et très probablement destinée à accueillir une relique, fut réalisée au cours du xiie siècle ; au début du xvie siècle, elle fut remplacée par un autre reliquaire, commandé par le cardinal Antoine Bohier (1462-1519). Ses pans ont alors été démontés et exposés, scellés dans les murs d’une des chapelles du déambulatoire de l’abbatiale. Ils y resteront jusqu’en 1979, année consacrée à la mise en lumière des abbayes normandes et de la vie monastique dans la région : à l’occasion de l’exposition Trésors des Abbayes Normandes (Caen, Rouen), les pans du coffre sont regroupés et le reliquaire est exposé au public.

Mais en 2008, un des petits panneaux portant la frise sculptée est dérobé. L’objet est retrouvé deux ans plus tard, en 2010, grâce à l’Office central de la lutte contre le trafic de biens culturels (OCBC), ainsi qu’au concours du directeur du British Museum de l’époque, Neil MacGregor. Entreposé depuis cette date à l’abri des regards, le reliquaire est désormais à nouveau visible des fidèles et du public sous sa forme d’origine. Exposé dans le chœur de l’église, le coffre est fixé sur un socle en métal noir, qui permet de le consolider et est aussi destiné à empêcher un nouveau vol. Un couvercle, de facture plus récente, a été également attaché et patiné afin de s’harmoniser avec les autres éléments. L’ensemble pèse plusieurs tonnes.

En septembre dernier, c’était un autre objet de culte, la fameuse relique du Précieux-Sang, qui retrouvait les murs de l’abbatiale de la Trinité : volé en juin 2022, ce petit coffre en cuivre doré contenant deux fioles supposées renfermer le sang du Christ avait été restitué par les malfaiteurs car dépourvu de valeur marchande. La relique du Précieux-Sang de Fécamp est l’objet d’un pèlerinage dans la ville depuis la période médiévale.

Une abbatiale bénédictine érigée au xiie siècle

Construite dans l’enceinte du château des ducs de Normandie à Fécamp (Seine maritime), la collégiale puis abbaye bénédictine de la Trinité vit sa première abbatiale érigée en 665. Après plusieurs destructions dues aux incursions vikings puis à des incendies, une église gothique renfermant une nef à cinq travées est reconstruite vers 1187 sous l’impulsion de l’abbé Raoul d’Argences (1190-1219) ; la charpente du bâtiment est achevée au début du xiiie siècle.


Luc Grampivf


En savoir plus

Article : La réinstallation du coffret reliquaire roman dans le chœur de l’abbatiale de Fécamp (culture.gouv.fr)

Ressource : Annales du Patrimoine de Fécamp, 1994-2022 (fecamp-terre-neuve.fr)

Ressource : Notice de l'Abbaye de la Trinité de Fécamp, sur la Plateforme ouverte du patrimoine (pop.culture.gouv.fr)


Entités nommées fréquentes : Trinité, Fécamp.


L’actualité : derniers articles

« Des auteurs et des œuvres »

Howard Phillips Lovecraft

(Image de l'article n°940 : Image de l'article `Howard Phillips Lovecraft`)
Image de l'article `Howard Phillips Lovecraft` © Sambuc éditeur, 2024

Méconnue de son vivant, l’œuvre de H. P. Lovecraft n’accède à la notoriété que plusieurs décennies après sa mort. Entretenant une vaste correspondance avec les autres auteurs de « récits étranges » et de pulp fiction, Lovecraft est aujourd’hui reconnu comme un classique de la littérature de genre.

Littérature | Le 16 février 2024, par Raphaël Deuff.

Actualités Sambuc

La revue « L’Eau-forte » revient en Grâce

(Image de l'article n°942 : Image de l'article `La revue « L’Eau-forte » revient en Grâce`)
Image de l'article `La revue « L’Eau-forte » revient en Grâce` © Sambuc éditeur, 2024

Après deux ans d’interruption, la revue littéraire L’Eau-forte revient pour un nouveau numéro publié à l’occasion du Printemps des Poètes de mars 2024, sur le thème de la Grâce.

Actualités Sambuc | Le 16 février 2024, par Sambuc éditeur.

Actualités Sambuc

Vœux de Nouvel An des éditions Sambuc

(Image de l'article n°939 : Image de l'article `Vœux de Nouvel An des éditions Sambuc`)
Image de l'article `Vœux de Nouvel An des éditions Sambuc` © Sambuc éditeur, 2024

À l’occasion de cette nouvelle année 2024, découvrez une petite rétrospective des éditions Sambuc pour ces quatre dernières années écoulées, riches en événements culturels et en publications.

Actualités Sambuc | Le 30 janvier 2024, par Sambuc éditeur.

Rechercher un article dans l’encyclopédie...



Inscrivez-vous à la newsletter Sambuc !


Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies de mesure d’audience. Pour plus d’informations, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Fermer