SAMBUC ÉDITEUR

littérature & sciences humaines

dernières parutionsà paraîtreles éditionsnous contacter


Les dernières parutions

Henri Focillon

Éloge de la main

Suivi de Éloge des lampes

Préface d’Annamaria Ducci. Édition présentée et annotée par Raphaël Deuff.

Prix : 14 € — 128 pages.

Parution : octobre 2019.

ISBN : 978-2-491181-00-0

Au fil de son œuvre, Henri Focillon s’est attaché avec une grande sensibilité à la connaissance des techniques et des formes de la création. Dans cet Éloge de la main, paru la première fois en 1939, l’historien se livre à une méditation intime sur le rôle, dans l’art, de la « compagne inlassable » de l’homme. Il élabore ainsi une réflexion sur l’invention humaine, des anciens tailleurs de pierre à aujourd’hui...

un essai autobiographique. C’est comme postface au célèbre ouvrage sur la Vie des formes que fut d’abord publié l’Éloge de la main, prolon­gement de cette « phénomé­nologie de l’art », mais sur un mode plus intime et poétique. Dès l’ouverture de son essai, Henri Focillon révèle en effet le caractère personnel de la méditation qu’il entreprend ; dès l’abord perçu comme un « devoir d’amitié », son Éloge prend peu à peu la forme (au fil des évocations de vies ou d’œuvres qui ont jalonné son étude de l’art) d’une véritable autobiographie de cet esprit curieux et érudit qui, par son engagement et par l’originalité de sa pensée, fut l’un des plus grands contributeurs de l’histoire de l’art au xxe siècle.

l’éloge du hasard & de la sérendipité. À travers la main, premier organe de l’homme, c’est notre rapport au monde qu’interroge Henri Focillon : une découverte de l’homme qui, délaissant le temps long de l’anthropologie et de la biologie, se penche sur « l’artiste en train de faire », l’homo faber en prise avec le monde ; et ce sont ses gestes, ses recherches, ses errances aussi et ses maladresses qu’il interroge. Le hasard se trouve par là investi d’un rôle primordial dans le processus de l’invention, depuis celle des techniques (du « feu, de la hache, de la roue... ») jusqu’à la création des artistes visionnaires : la notion fameuse de « sérendipité », qui indique la fertilité du hasard et du tâtonnement, est ainsi au cœur de l’Éloge d’Henri Focillon.

un second éloge intime et méconnu. évocation de la nuit et de ses luminaires intimes, l’Éloge des lampes est un court texte posthume d’Henri Focillon, paru en 1945. Les « lanternes sourdes » de l’obscurité y sont l’occasion de méditer l’importance du silence et de la solitude dans la connaissance de soi : plaidoyer des atmosphères chaleureuses et secrètes des « peintres de la lampe », de Rembrandt à Daumier, ce fragment oublié (il n’avait plus été publié depuis 1945) s’inscrit dans le prolongement des réflexions de l’Éloge de la main, et constitue avec lui l’un des plus touchants écrits d’Henri Focillon.


Michel Deuff

On ne vit bien qu’en voyageant

Récits

Prix : 10 €

Format : 72 pages.

Parution : décembre 2019.

ISBN : 978-2-491181-04-8

Michel Deuff (1950-2018), journaliste dans la presse écrite, mais aussi marin et randonneur cycliste, s’est intéressé tout au long de sa vie aux questions d'ethnographie, de territoire, de culture traditionnelle. Mêlant le récit de voyage à la réflexion, il laisse une grande diversité d’écrits journalistiques et passionnés, à la rencontre des pays et des hommes. On ne vit bien qu’en voyageant présente trois textes de Michel Deuff, autour de la mer, de la plongée sous-marine et du voyage à vélo.

Voyage et dépaysement. Premier texte du recueil, « Passe-Pierre au pays des volcans » est le récit d’une croisière à la voile, accomplie en 1977, du Havre jusqu’en Islande. […] Accomplis entre 2014 et 2017 avec ses deux fils, les voyages à vélo en Europe de l’est étaient pour Michel Deuff la recherche d’une rencontre, celle de la « poudrière des Balkans » […]

Suivra, en mars 2020, un publication plus complète des Écrits de voyage.



À propos de Sambuc éditeur

Les éditions Sambuc publient des textes contemporains ou classiques, dans les domaines de la littérature et des sciences humaines.

Les livres publiés par Sambuc sont disponible dans une vingtaine de librairies à Paris et en province.

Paris. Tschann - L’Écume des Pages - La Compagnie - Gallimard Raspail - Librairie de Paris - Librairie du Rond-Point/Actes-Sud - Texture... Bordeaux. Mollat - La Machine à Lire - Georges... Marseille. L’Odeur du Temps - Maupetit-Actes-Sud - L’Histoire de L’Œil... Le Mans. Doucet. [...]






INFORMATIONS LÉGALES

FB Sambuc éditeurColl. « les édisolum »Revue L’Eau-forte