SAMBUC ÉDITEUR

littérature & sciences humaines

Dernières parutions Les collections Catalogue
Encyclopédie La maison d’édition Librairies Contact


Sciences humaines | Le 19 avril 2022, par Sambuc éditeur.
Lecture : neuf minutes.


Johannes Sambucus

Humaniste hongrois, xvie siècle

Humaniste hongrois, philologue, historien mais aussi médecin, Johannes Sambucus (1531-1584) est connu comme un collectionneur passionné, et un historien majeur de la Hongrie et des guerres hongro-ottomanes du xvie siècle.
Cosmopolite, célèbre dans l’Europe renaissante pour ses Emblèmes riches de symboles, éditeur d’œuvres antiques et modernes, il constituera en quelques années une des plus vastes collections privées de cartes et de manuscrits, d’objets d’art et de numismatique, amassée au fil de ses nombreuses pérégrinations.

(Image : Johannes Sambucus)

János Zsámboky naît à Nagyszombat, en Hongrie (le surnom Pannonicus, « de Pannonie », est un clin d’œil à l’ancienne région d’Europe centrale située à cheval entre Autriche et Hongrie). Il obtient un diplôme de philologie à l’Université de Vienne en 1542, puis poursuit des études en Allemagne, en Italie et en France.

Il rejoint en 1557 la cour d’Hercule II d’Este. Dès 1564 (l’année de la parution des Emblemata), il travaille comme conseiller et historien de l’empereur Maximilien II, puis à la cour de Rodolphe II à Prague. Il meurt en 1584 à Vienne. Sa vaste collection d’objets d’art et de manuscrits donnera naissance au fonds de la Bibliothèque nationale d’Autriche.

Chronologie détaillée de la vie et des œuvres de Johannes Sambucus

1531. — Johannes Sambucus (nom latinisé de János Zsámboky) naît le 1er juin 1531 à Nagyszombat, alors situé en Hongrie (aujourd’hui Trnava en Slovaquie). Son père, Petrus Zsámboky, occupait une position importante dans la noblesse locale ; il initie son fils à l’étude du latin.

1542. — Sambucus obtient un diplôme de philologie à l’université de Vienne.

1543-1550. — Poursuit des études de philologie, de langues anciennes, de droit, d’histoire et de philosophie à Leipzig (en 1543), Wittenberg (en juin 1545), auprès de Philippe Mélanchton, à Ingolstadt (en 1548), où il a Petrus Apianus (1495-1552) comme professeur de mathématiques, à Strasbourg (en 1550) et Paris (à l’automne 1550). Durant son séjour en France, il correspond avec Peter Ramus (1515-1572).

1551. — Obtient une maîtrise de philosophie à l’université de la Sorbonne.

1553-1557. — Se consacre à l’étude de la médecine à l’université de Padoue, avec le soutien de Nicolaus Olahus (nom latin de Miklós Oláh, 1493-1568), archevêque d’Esztergom.

1555. — Obtient son diplôme de médecine à l’université de Padoue.

1557-1559. — Rejoint la cour d’Hercule II d’Este (1508-1559), duc de Ferrare, Modène et Reggio.

1558-1560. — Durant ces années, Sambucus voyage en Italie (Venise, Padoue, Gênes, Naples, Milan) et dans le nord de l’Europe (Gand, Anvers). Il découvre la forme littéraire des « emblèmes », très en vogue à l’époque.

1560. — S’installe à Vienne, où il est employé comme médecin, historien et conseiller à la cour des empereurs Ferdinand I (1503-1564) et Maximilien II (1527-1576). Il édite plusieurs ouvrages importants sur l’histoire du royaume hongrois et les guerres hongro-ottomanes du xvie siècle.

1564. — Après la mort de Ferdinand I, Johannes Sambucus rejoint la cour de Maximilien II et est élevé au rang de conseiller impérial et d’historiographe de la cour. La même année, première publication des Emblèmes (Emblemata cum aliquot nummis antiqui operis), imprimés par Christophe Plantin (1520-1589) à Anvers. L’ouvrage connaîtra cinq rééditions latines (en 1564, 1569, 1576, 1584 et 1599), toutes sorties des presses de Plantin, ainsi qu’une traduction néerlandaise (1566) et une autre en français, datée de 1567. Ces 167 emblèmes (illustrations symboliques composées d’un bois gravé accompagné d’une devise et d’une épigramme latine), bientôt augmentés de 56 autres, lui vaudront une reconnaissance littéraire dans toute l’Europe. Plantin fait dessiner les bois par Pieter Huys et Geoffroy Ballain (peut-être d’après des modèles commandés par Sambucus à Lucas de Heere) et les fait graver par Gerard Janssen van Kampen, Cornelis Muller et Arnold Nicolai.

1564-1576. — Exerce comme conseiller et historiographe de l’empereur Maximilien II, puis à la cour de Rodolphe II (1552-1612), mécène et amateur des arts et des sciences, à Prague. Ces postes lui octroient une grande fortune, grâce à laquelle il réunit une importante bibliothèque de manuscrits d’auteurs antiques grecs et latins (Horace, Lucien...) et modernes (Antonio Bonfini, Janus Pannonius, Alvar Gómez de Castro...). Il publie également plusieurs cartes et descriptions géographiques de la Hongrie (Hungaria), la Transylvanie (Transilvaniae Descriptio), etc. Cette vaste collection de manuscrits, de cartes, d’objets d’art et de numismatique constituera le fonds principal de la Bibliothèque nationale d’Autriche.

1574. — Sambucus fait paraître les Icones veterum aliquotum ac recentium Medicorum Philosophorumque, recueil de portraits et d’éloges de philosophes et de médecins anciens et modernes, publié à Anvers par Plantin.

1581. — Fait publier à Vienne la première édition du Corpus iuris Hungarici, qui contribue à poser les bases du système juridique hongrois moderne d’après l’étude des législations antiques.

1584. — Johannes Sambucus meurt à Vienne le 13 juin 1584, d’une crise cardiaque, à l’âge de 53 ans.


Sambuc éditeur


L’actualité : derniers articles

Lancées par le gouvernement français à l’été 2020, les « Vacances apprenantes » contribuent à l’épanouissement des jeunes à travers des activités culturelles, sportives et récréatives animées par des professionnels.

Actualité | Le 30 juillet 2022, par Sambuc éditeur.


L’UNESCO a nommé, ce mercredi 20 juillet 2022, la ville de Strasbourg « Capitale mondiale du livre » pour l’année 2024.

Actualité | Le 22 juillet 2022, par Sambuc éditeur.


Les samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022 auront lieu les 39e Journées européennes du patrimoine, sur le thème du patrimoine durable.

Actualité | Le 20 juillet 2022, par Sambuc éditeur.


Rechercher un article dans l’encyclopédie...



Inscrivez-vous à la newsletter Sambuc !


Ce site utilise des cookies nécessaires à son bon fonctionnement et des cookies de mesure d’audience. Pour plus d’informations, cliquez ici.

En poursuivant votre navigation, vous consentez à l’utilisation de cookies.

Fermer